Les châteaux - La petite crête

Départ Place de l'église


1. L’Eglise Saint-Paterne a été remaniée en 1573 et 1770, son clocher- porche date de 1896. A l’extérieur : la porte sud, dite « porte mortuaire » (début du XVIe siècle), à proximité, une pierre de prédication et un calvaire à toit du XV e siècle. A l’intérieur : dans le bas de la nef  un ancien bâtière du XVIe siècle (classe Monument  Historique), au pignon du transept nord, la tombe en arcade des saint –Pern (fin du XVe – déb. XVIe siècle) abritant une statue en terre de saint Armel (début XVIIe siècle).
De l’Eglise, suivre la rue qui passe devant la superette.

2. L’ancien lavoir communal construit au XIX e siècle rassemblait tous les jours les lavandières du bourg et ses alentours.
Apres le lavoir, emprunter le chemin à gauche jusqu’au premier bâtiment à droite.

3. La ville-Oger* est une maison de marchand- tisserand  de la fin du XVIe siècle : un écu figurant une marque de marchand tenue par un personnage est sculpté sur le linteau de la fenêtre de la salle.
Revenir sur vos pas et poursuivre la route direction « Plouasne »

Tourner à droite au niveau de la poste et suivre la direction « Arboretum » (GR).

4. L’arboretum, inauguré en 2001, présente des espèces du bocage local : outre des essences bien connues, on y trouve l’alisier, le cormier, le néflier, le sureau, la viorne, ect.

5. Le Bois Jaune qui tire son nom des genêts qui l’envahissaient jadis est un sentier bordé par un talus-mur.
Les talus-murs comportent un soubassement en pierres sèches surmonté d’un talus de terre. Ils bordent généralement les sentiers anciens conduisant aux grandes proproétés rurales ou aux fermes.
100m après le lieu-dit «  le Château de la Latte », prendre à droite la route, puis le premier chemin de terre à gauche après le bois.

6. Arrivé à la route au niveau de « Trégou », prendre à gauche et suivre la route jusqu’au hameau « le Placis-Boulay ». Emprunter à gauche le chemin de terre qui passe derrière le corps de  ferme.
Panorama : 50 m après le Placis-Boulay admirer le point de vue qui vous rappelle qui nous sommes proches du troisième point culminant du département. Au nord –ouest , très beau point de vue sur Dinan dont on distingue les trois clochers. Au sud-ouest, le décrochement du relief à l’horizon correspond à Haute-Forêt, point culminant de lle-et-Vilaine en forêt de Paimpont (248 m).
Poursuivre le chemin qui longe plus loin le parc de Caradeux (entrée du parc le long de la D20 vers Bécherel).
Le parc du Château de Caradeuc* est l’un des plus vastes de Bretagne. Il entoure le château de style classique (1723) du Procureur Général Louis-René Cardeuc de la Chalotais. Le parc fut redessiné de 1890 à 1900 par l’architecte paysagiste Edouard André dna sl’esprit des jardins à la francaise : statues et monuments ornent aujourd’hui parterres à la francaise, longues perspectives gazonnées et allées couvertes.

7. L’émetteur de Rennes –Saint Pern a été construit en 1957. Du haut de ses 281 m, il dessert toute la haute Bretagne. En 2002, il a été utilisé pour les premiers essais de la télévision numérique.
Arrivé sur la départementale (traversée dangereuse !), l’emprunter direction « Landujan » sur 250m et s’engager dans le premier chemin creux à gauche qui débouche sur un axe que l’on emprunte à gauche pendant 600 mètres. Pendre le chemin à droite après les réservoirs.

8. L’ancien Manoir des Ourmettes*, reconstruit vers 1530 – 1540, est transformé en métairie au XVIIe siècle, comme tous ceux de la petite noblesse à Saint-Pern. Acheté par un marchand de Bécherel, il est agrandi et partiellement modifié en 1820-24.

9. Le Château de Ligouyer*, a été reconstruit en 1552 à l’emplacement d’un ancien manoir médiéval. Un calvaire à toit (fin XIVe siècle) fait face au porche monumental du château, bâti par l’architecte rennais Lecompte, en 1683.
Poursuivre  le sentier qui emprunte la digue de l’ancien étang de Ligouyer pour rejoindre, en haut, une route bordée de chênes. Suivre le chemin qui fait u coude à droite. 700 mètres après, prendre à droite un chemin de terre.

10. Le Chemin creux de la Planche, est l’un des plus beaux du canton : il s’agit d’un chemin ancien, creusé par les charrettes et surplombé par des talus plantés. En haut des escaliers aménagés en son milieu, belle vue au nord-est sur l’ancien manoir de la ville-Arnoult (XVe – XVIIe siècles). Un peu plus bas sur le chemin un if majestueux  étend sur ses ramages sur le passage. Le chemin traverse ensuite le ruisseau de la Coudrelle qui fit jadis tourner deux moulins à Saint-Pern.
Arrivé à la route , prendre à droite et traverser le fossé tout de suite à gauche. L’itinéraire emprunter ensuite un beau chemin creux qui monte puis qui longe un champs à flanc de coteau.
Traverser la D71 et poursuivre sur 200m jusqu’à la D20 au niveau de l’aire de repos. Après la première maison tourner à droite dans un chemin de terre et suivre le balisage pour rejoindre l’église.

Arrivée Place de l'Eglise